Au rayon des lectures…

Nous l’avions quittée avec son « Des loups et des hommes », enquête éclairante, fouillée et sans parti pris sur le loup du Mercantour et nous la retrouvons avec « Nés de la nuit », un roman sensible mêlant bêtes, éléments, plantes et humains. Reprenant la piste de cet animal auquel Caroline Audibert consacre une grande part de sa vie, le loup. Roman d’initiation poignant et poétique qui « résonne comme une ode à la vie sauvage et qui nous invite à renouer en profondeur avec la nature » troublante et sacrée. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s